lundi 8 décembre 2008

Gödel, Escher, Bach (Les brins d'une guirlande éternelle), de Douglas Richard Hofstadter

(http://fr.wikipedia.org/wiki/Douglas_Hofstadter)
Ce monsieur a trouvé un rapport entre le théorème d'incomplétude de Gödel, les gravures d'Escher et la musique de Bach.
Expliquer brièvement une thèse de plus de 800 pages est délicat :
A partir d'une introduction sur les systèmes formels, nous approchons un " objet " qui peut être représenté comme une projection suivant différentes formes en dessin, mathématiques, musique, et dans des domaines qui vont de la mécanique en passant par l'informatique, la biologie moléculaire, le fonctionnement du cerveau et de la pensée et l'intelligence artificielle.
Cet ouvrage énorme, quelques fois difficile à suivre fait partie des choses qu'on devrait connaître.
Pour avoir une vision différente de ce qui nous entoure, et des similitudes qui s'y cachent, avec une écriture d'une liberté assez exceptionnelle, plongez dans cet ouvrage.

Aucun commentaire: